Ultra décroche un contrat de sous-traitance pour la prestation d’un sonar à immersion variable dans le cadre du projet des navires de combat canadiens

3 février 2021

Ultra est heureuse d’annoncer qu’elle a décroché un contrat relatif à la prestation du principal système de sonar à immersion variable (SIV) du programme de navires de combat canadiens (NCC). Ce sonar portera le nom de sonar actif remorqué à basse fréquence (SARBF). Ce contrat de sous-traitance permettra de renforcer les capacités de lutte anti-sous-marine (LASM) du programme de NCC, notamment en mettant en œuvre la fabrication et la prestation à grande échelle de tous les sonars des navires.

Le SARBF est une solution de sonar remorqué de calibre mondial optimisée pour détecter et suivre les sous-marins furtifs dans les environnements océaniques difficiles. Ce sonar changera radicalement les actifs de guerre anti-sous-marine du Canada et permettra à la Marine royale canadienne de jouir d’une capacité sonar inégalée.

Le système de SARBF est entièrement conçu et fabriqué par Ultra en Nouvelle-Écosse, au Canada. Ce système est également composé de pièces fabriquées par d’autres entreprises canadiennes, de sorte que les retombées industrielles de ce projet profitent à plusieurs provinces. En ayant choisi ce type de système pour ses NCC, le gouvernement canadien veille à tirer pleinement parti du contenu industriel canadien pour les systèmes initiaux des navires et à faire appel à une expertise et à des installations canadiennes pour entretenir le système tout au long de son cycle de vie opérationnel.

Ultra est fière que ses activités dans le cadre du programme de NCC constituent un important vecteur de création d’emplois, d’innovation et d’investissement. Depuis qu’elle a commencé à procéder aux études de définition du programme pour les NCC en collaboration avec Lockheed Martin Canada et Irving Shipbuilding Inc. il y a deux ans, l’équipe canadienne d’Ultra comprend 150 employés de plus, et on s’attend à embaucher 80 autres experts en hautes technologies en 2021 seulement.

Le programme incite également l’équipe canadienne d’Ultra à prendre d’importantes décisions d’investissement en matière d’installations, d’acquisition de nouvelles technologies et de partenariats de recherche, qui seront annoncés tout au long de 2021. Le rôle que joue Ultra au sein du programme de NCC constitue un excellent exemple des retombées industrielles et technologiques du programme au Canada et des effets durables de ce dernier sur la capacité navale souveraine du pays.

Bernard Mills, président d’Ultra Maritime Sonar Systems, confie qu’« Ultra reconnaît sa responsabilité, qui consiste à fournir, dans le cadre du programme de NCC, le degré de capacité de LASM le plus élevé à la Marine royale canadienne. Nous sommes extrêmement fiers d’avoir décroché ce contrat, en particulier parce qu’il tire parti de l’innovation et de l’ingéniosité canadiennes et parce qu’il générera une importante capacité opérationnelle et de grandes retombées industrielles à l’échelle nationale. Plus important encore, il s’agit d’une importante réussite pour l’ensemble du programme de NCC, et je tiens à remercier nos fidèles partenaires, Lockheed Martin Canada, Irving Shipbuilding Inc. et tous nos collègues de l’équipe du programme de NCC, qui sont tout aussi résolus que nous à renforcer la capacité navale de calibre mondial du Canada, et ce, en faisant appel au savoir-faire canadien. »

L’honorable Anita Anand, ministre de Services publics et Approvisionnement Canada, indique qu’« en cette période où nous nous efforçons de construire la future flotte de la Marine royale canadienne, nous sommes heureux que des entreprises comme Ultra se portent volontaires pour fournir la technologie de pointe nécessaire à nos projets de construction de navires. La Stratégie nationale de construction navale continue d’offrir des occasions commerciales aux entreprises canadiennes de toutes les tailles, d’un océan à l’autre. »

Darren Fisher, secrétaire parlementaire du ministre de la Santé et député de Dartmouth-Cole Harbour, a souligné les avantages relatifs à l’attribution de ce contrat dans sa circonscription : « Je suis heureux de voir que la Stratégie nationale de construction navale a des retombées économiques à l’échelle de la Nouvelle-Écosse. Les entreprises comme Ultra jouent un rôle important dans le programme de NCC et offrent des emplois de qualité aux résidents de Dartmouth. Les employés hautement qualifiés d’Ultra produiront la technologie requise pour aider à renforcer l’efficacité de la future flotte de la Marine royale canadienne. »

À propos d’Ultra :

Ultra conçoit, élabore et produit les éléments clés de systèmes intelligents et hautement réglementés essentiels.

Au Canada, la mise sur pied du groupe remonte à 1903. Celui-ci est maintenant composé de trois grandes unités d’affaires, soit l’unité des systèmes sonar en Nouvelle-Écosse, l’unité des communications au Québec et l’unité des technologies de criminalistique, également au Québec. Ces entités emploient au total environ 600 personnes, et chaque unité permet au Canada de jouir d’exportations de haute technologie d’une grande valeur et de systèmes de défense et d’application des lois personnalisés.

FIN

Published:

Lorsque vous construisez au Canada.

Vous investissez dans le Canada.

J’appuie la construction de navires à Halifax qui soutient l’économie et renforce l’industrie ici, et dans des collectivités partout à travers le Canada.

Rejoignez-nous pour demeurer au fait des actualités concernant la construction navale canadienne :

Suivez-nous sur les médias sociaux.