Lancement de la construction du sixième et dernier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique pour la Marine royale canadienne, le NCSM Robert Hampton Gray

15 août 2022 (Halifax, N.-É.) – Irving Shipbuilding Inc. a officiellement entamé la construction du futur NCSM Robert Hampton Gray, le sixième et dernier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA) du Canada pour la Marine royale canadienne dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.

La construction de la prochaine flotte de combat du Canada a été lancée à l’installation Marine Fabricators d’Irving Shipbuilding à Darthmouth, où 32 personnes participent à la découpe au plasma informatisée et à la production annuelle de 4 000 tonnes d’acier dans le cadre du Programme de NPEA. Les 70 000 pièces qui sont produites à partir de cet acier sont fabriquées dans un ordre stratégique afin de respecter l’horaire de production du chantier naval de Halifax, l’installation de construction navale intérieure la plus moderne et la plus grande en Amérique du Nord.

L’acier pèse 3734 kilogrammes (3.7 tonnes) et sera utilisé à plusieurs endroits sur le navire, y compris sur la quille du navire. Lorsqu’il sera terminé, le futur NCSM Robert Hampton Gray mesurera 103,6 mètres de long et 19 mètres de large, pèsera 6615 tonnes et sera composé de 440 000 pièces. Chaque NPEA comporte plus de 300 km de câbles et plus de 36 km de tuyaux.

À ce jour, deux NPEA ont été livrés à la Marine royale canadienne – le NCSM Harry DeWolf et le NCSM Margaret Brooke. Le futur NCSM Max Bernays (NPEA 3) devrait être livré le mois prochain. Les mégablocs du futur NCSM William Hall (NPEA 4) ont récemment tous été déplacés au niveau du sol, et on s’affaire à terminer l’assemblage final du navire en vue de son lancement qui aura lieu plus tard cette année. La pose de la quille du futur NCSM Frédérick Rolette (NPEA 5) a eu lieu en juin dernier, et la construction de l’étrave, du milieu du navire et des mégablocs de la poupe est en cours.

Le chantier naval de Halifax construira également deux variantes de NPEA pour la Garde côtière canadienne, puis 15 navires de combat canadiens pour la Marine dont la construction sera lancée en 2024.

Le sixième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA) de la Marine royale canadienne (MRC) a été nommé en l’honneur du lieutenant Lieutenant (Lt) Robert Hampton Gray, un héros naval canadien de la Deuxième Guerre mondiale.

Le Lt Robert Hampton Gray s’est enrôlé dans la Réserve de volontaires de la Marine royale du Canada en 1940 et a servi comme pilote dans l’aéronavale de la Marine royale britannique. Il a servi à bord du Navire de sa Majesté (NSM) Formidable avec le 1841e Escadron qui a participé aux combats dans le Pacifique dans le cadre de l’opération ICEBERG (invasion d’Okinawa, au Japon) en avril 1945.

Le Lt Gray a reçu la Croix de Victoria à titre posthume, pour son courage et sa détermination dans l’exécution d’assauts aériens ambitieux sur le navire de la Marine impériale japonaise, le destroyer Amakusa.

Le 9 août 1945, il a dirigé deux escadrilles d’appareils Corsair pour mener des attaques de navires dans la baie d’Onagawa. Il a lancé la passe d’attaque en fonçant directement vers les tirs antiaériens nourris et a été atteint presque immédiatement.

Son appareil a pris feu et perdu une bombe, mais le Lt Gray a poursuivi son attaque en lâchant son autre bombe sur le navire-escorte Amakusa, qui a chaviré et coulé. Son aéronef a sombré dans les flots et son corps n’a jamais été repêché.

Le Lt Gray avait la réputation auprès de ses collègues militaires d’être un chef courageux doté d’un excellent esprit d’aviateur, et il a continué d’inspirer et de motiver son équipe après son triste départ.

Il a été le seul membre de la Marine royale canadienne à recevoir la Croix de Victoria durant la Deuxième Guerre mondiale.

Le courage, le service et la sacrifice du Lt Gray continuent d’être reconnus de nombreuses façons. En 1946, la Commission de toponymie du Canada a nommé une montagne du parc provincial du glacier Kokanee, en Colombie-Britannique Gray’s Peak en l’honneur du Lt Gray et de son frère John, aussi tué pendant la guerre.

En 1989, un monument commémoratif a été érigé à sa mémoire dans la baie d’Onagawa, le seul monument érigé à la mémoire d’un membre d’un service étranger en territoire japonais.

CITATIONS :

Andy Fillmore, député de Halifax et secrétaire parlementaire du ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie.

« La Stratégie nationale de construction navale créée des emplois et stimule l’activité économique partout au Canada, y compris à Halifax, où le nombre d'entreprises et de travailleurs bénéficiant de ce programme a considérablement augmenté depuis 2015. En tant que sixième navire de patrouille extracôtier et arctique s’ajoutant à la flotte de la Marine royale canadienne dans le cadre de la Stratégie, la coupe du premier acier du futur NCSM Robert Hampton Gray est une étape importante dans notre travail visant à doter notre Marine des navires dont elle a besoin pour protéger les intérêts canadiens. »

Vice-amiral Angus Topshee, commandant de la Marine royale canadienne

« Aujourd'hui marque un événement important dans la vie d'un navire. Nous avons franchi une étape très importante avec le début de production du sixième et dernier navire de patrouille extracôtier et arctique du Canada, le futur NCSM Robert Hampton Gray. Robert "Hammy" Gray a été le seul récipiendaire de la Croix de Victoria de la marine canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Son courage et sa détermination perdureront dans l'acier utilisé pour forger le plus récent et dernier ajout à la classe Harry DeWolf. Les navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique constituent une plate-forme essentielle pour notre Marine. Ils nous permettront de patrouiller, de sécuriser et de protéger les eaux de l'Arctique pendant les décennies à venir. »

Ross Langley, vice-président – Irving Shipbuilding

« Aujourd’hui marque un jalon historique dans le Programme de navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA), alors que nous amorçons la construction du sixième et dernier navire de la classe de navires de la Marine royale canadienne. Je suis fier de nos 2100 constructeurs de navires, qui se sont engagés à s’améliorer continuellement et à fournir des navires de qualité à ceux qui servent courageusement le pays. Notre main-d’œuvre a augmenté de 65 % depuis 2012 et compte maintenant plus de 2100 constructeurs de navires. À ce jour, des engagements de dépenses d’une valeur supérieure à 4,75 milliards $ ont été accordés à plus de 325 organisations à l’échelle du pays.

Alors que nous entamons la construction du dernier NPEA pour la Marine, nous avons réduit de moitié le nombre d’heures de production requises pour construire chaque navire. Le découpage de l’acier d’aujourd’hui a lieu à notre installation Marine Fabricators à Darthmouth. Je suis extrêmement heureux d’annoncer que nos travailleurs de cette installation ont travaillé pendant sept ans sans qu’aucun incident lié à la sécurité provoquant une perte de temps n’ait eu lieu.

Nous sommes impatients de livrer le sixième NPEA au Canada en décembre 2025. »

-30-

À propos d’Irving Shipbuilding

Irving Shipbuilding Inc., constructeur naval national du Canada, est le constructeur de navires et le fournisseur de services de soutien en service le plus moderne en Amérique du Nord. Ayant son siège social à Halifax, en Nouvelle-Écosse, Irving Shipbuilding dispose d’une équipe compétente et d’installations novatrices qui construisent, fabriquent, transforment et entretiennent des navires et des plateformes en mer. Irving Shipbuilding Inc. est le principal entrepreneur et constructeur de navires retenu pour créer la prochaine classe de navires de combat de surface canadiens et de navires de patrouille extracôtiers de la Marine royale canadienne dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. L’entreprise est fière de poursuivre sa longue histoire à titre de partenaire de confiance du gouvernement du Canada. Irving Shipbuilding Inc. est membre du groupe d’entreprises de J.D. Irving, Limited, une entreprise familiale diversifiée menant des activités au Canada et aux États-Unis. Apprenez-en plus au www.naviresducanada.ca.

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec :

Mary Keith

Vice-présidente, Communications

Irving Shipbuilding Inc.

Keith.mary@irvingshipbuilding.com

Cell. : 506-650-8209

Published:

Lorsque vous construisez au Canada.

Vous investissez dans le Canada.

J’appuie la construction de navires à Halifax qui soutient l’économie et renforce l’industrie ici, et dans des collectivités partout à travers le Canada.

Rejoignez-nous pour demeurer au fait des actualités concernant la construction navale canadienne :

Demeurez au fait des actualités, y compris des événements, possibilités, informations sur l’industrie de la construction navale canadienne, campagnes de sensibilisation et communications connexes par le biais de bulletins, publications et autres communications électroniques d’Irving Shipbuilding Inc (ISI).

Suivez-nous sur les médias sociaux.