Une entreprise de Terre-Neuve-et-Labrador éclaire chacun des six navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique de la Marine royale canadienne

Une entreprise de Terre-Neuve-et-Labrador éclaire chacun des six navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique de la Marine royale canadienne en construction au chantier naval de Halifax.

Basée à Mount Pearl (T.-N.-L.), Glamox Inc. (Canada) est le principal fournisseur et fabricant d’éclairage de tous les navires de la Marine royale canadienne en service et continue de briller en proposant des offres complètes d’éclairage de navire pour chaque NPEA, y compris les feux de navigation.

La plupart des appareils d’éclairage à bord de chaque NPEA seront des DEL marines à la fine pointe de la technologie. Sans nécessiter d’entretien et facile à installer, l’éclairage est conçu et fabriqué pour résister aux conditions environnementales difficiles que peuvent rencontrer les NPEA. Les produits de DEL de Glamox comprennent des systèmes de gestion de la chaleur innovants, des circuits de puces intégrés, des unités scellées supérieures et des DEL haut de gamme spécialement sélectionnées pour la qualité, l’uniformité, la luminosité et les propriétés de rendu des couleurs.

Dotés d’une durée moyenne de service de plus de 20 ans, les 23 employés polyvalents de Glamox fabriquent les éclairages dans les nouvelles installations de 20 000 pieds carrés située à Mount Pearl, la deuxième plus grande ville de Terre-Neuve-et-Labrador, à proximité de St. John’s. La société a déménagé dans ces installations en janvier 2019 afin d’élargir son espace de fabrication et de production, pour mieux servir ses clients partout en Amérique du Nord et dans le monde.

Les activités de la société menées dans le cadre du programme NPEA fournissent une charge de travail prévisible pour les prochaines années, ce qui offre des assises solides pour la croissance. Avec ses nouvelles installations en pleine production, Glamox prévoit d’ajouter quelques nouvelles recrues à son équipe en 2019 et collaborera avec les collèges et universités locaux pour offrir une formation et des possibilités de travail.

Glamox a plus de 30 ans d’expérience dans la fourniture de solutions d’éclairage et de soutien à la Marine royale canadienne et à la US Navy. La société fait partie du groupe Glamox, leader mondial des solutions d’éclairage marines et extracôtières, fournissant des produits d’éclairage à de nombreuses marines du monde entier comme celles du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la France, de l’Espagne, de l’Italie, de la Norvège, du Danemark, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l’Inde.

« Selon nous, le programme de la Stratégie nationale en matière de construction navale est extrêmement important pour les entreprises canadiennes. Notre entreprise fournit des solutions produites au Canada par une main-d'œuvre 100 % canadienne. Lorsque nous réussissons dans ces projets, cela nous permet non seulement de maintenir le bon fonctionnement de nos installations de production tout en conservant notre effectif, mais également de soutenir nos flottes canadiennes depuis le Canada, dans un avenir prévisible. Une initiative qui établit un programme canadien de construction sur les 15 à 20 prochaines années permet aux entreprises d’élaborer des stratégies en vue de se positionner pour faire partie du programme. Plus les entreprises canadiennes ont du succès, plus le programme de la Stratégie nationale de construction navale porte ses fruits. » Damian Coleman, directeur des ventes, Glamox Inc. (Canada).

Dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, Irving Shipbuilding a engagé plus de 2,5 milliards de dollars de dépenses auprès de plus de 300 organisations canadiennes, dont plus de 10 millions de dollars à Terre-Neuve-et-Labrador.

Selon le Conference Board du Canada, la modernisation des installations du chantier naval de Halifax et la construction de six NPEA pour la Marine royale canadienne devraient stimuler l’activité économique au Canada à hauteur de 3,42 milliards de dollars entre 2013 et 2022.

Published:

Plus d'histoires