Faites connaissance avec James et Jeremy Phillips, père et fils, chez Irving Shipbuilding

Le père et le fils James et Jeremy Phillips sont arrivés chez Irving Shipbuilding de la même manière, mais à quelques décennies d'intervalle.

James a rejoint le chantier naval de Saint John dans le cadre d’un programme coopératif en 1989, alors qu’il étudiait le génie mécanique à l’Université de Toronto. 28 ans plus tard, son fils Jeremy commençait un stage coopératif chez Irving Shipbuilding alors qu’il étudiait la physique à l’Université Memorial de Terre-Neuve.

Aujourd’hui, James est le gestionnaire des tests et essais sur le futur NCSM Harry DeWolf, le premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique et du Canada. Il fait partie de l’équipe qui veille à ce que le navire soit en état de fonctionnement avant d’être livré à la Marine royale canadienne - des générateurs diesel principaux de 4 400 chevaux et des moteurs de propulsion de 6 000 chevaux au matériel de cuisine, en passant par les radars de navigation et les systèmes de contrôle informatisés.

Après avoir commencé en tant qu’étudiant en programme coopératif en 2017, Jeremy est désormais un planificateur multidisciplinaire axé sur la planification de projets. Dans le cadre de son rôle, il travaille à la planification des matériaux et de la production pour tous les navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique en construction au chantier naval de Halifax.

Bien que Jeremy ait pris un chemin éducatif différent de celui de son père, il affirme que son père a eu une influence sur sa décision de rejoindre Irving Shipbuilding.

« Il pensait que cela correspondrait parfaitement à mes compétences et m’a suggéré de postuler », nous confie Jeremy. « J’ai un diplôme de premier cycle en physique, et bien que je n’applique pas directement ces théories dans ma vie de tous les jours, je suis capable d’appliquer les compétences de réflexion critique que j’ai développées pendant mes études à Memorial. »

Pour James, les valeurs de l’entreprise sont les raisons pour lesquelles il a encouragé son fils à suivre ses traces chez Irving Shipbuilding.

« Il s’agit d’une entreprise familiale, et cela se voit à tous les niveaux. Cette entreprise est dotée d’un engagement fort envers la famille, et c’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai encouragé mon fils à nous rejoindre », explique James.

Même si les Phillips ne travaillent pas directement ensemble, ils partagent une admiration pour la taille et l’envergure des navires en construction au chantier naval de Halifax et ils sont fiers de faire partie de l’équipe de construction navale.

« Chaque fois que je traverse le hall de production, je suis impressionné par le travail en cours », raconte Jeremy.

James est d’accord avec lui. « Ce que je préfère en tant que gestionnaire des essais, c’est que notre équipe voit comment les navires fonctionnent réellement. Je ressens une grande fierté pour le bon fonctionnement des navires que nous construisons pendant les essais en mer. C’est une grande réussite pour tous ceux qui travaillent chez ISI, des soudeurs et monteurs de charpente métallique dans le hall d’assemblage aux planificateurs, ingénieurs et acheteurs de la chaîne d’approvisionnement. »

Published: