Le NCSM Montréal arrive au chantier de Halifax pour commencer sa période en cale sèche.

La frégate de la classe Halifax de la Marine royale canadienne, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Montréal, est arrivée au chantier naval de Halifax hier pour commencer sa période en cale sèche (PCS) qui durera 53 semaines, comprenant une maintenance programmée ainsi que des améliorations visant à assurer la longévité.

Plus de 400 employés du chantier naval de Halifax travailleront sur la PCS du NCSM Montréal, dont des apprentis et compagnons d'apprentissage opérateurs de grues, électriciens, mécaniciens-monteurs de moteurs, ferronniers, menuisiers/vernisseurs, ouvriers, manutentionnaires, tuyauteurs, monteurs, et soudeurs, qui sont membres de la section locale 1 d’Unifor.

Le NCSM Montréal est la troisième frégate de la classe Halifax consécutive de la flotte de la côte est de la Marine à entrer en cale sèche au chantier de Halifax pour une PCS depuis 2016. Le NCSM Fredericton passe actuellement ses dernières semaines de PCS, avec un retour à la Marine royale canadienne en octobre 2018, quant à la PCS du NCSM Halifax, elle s’est déroulée d’octobre 2016 à septembre 2017.

« Nos constructeurs connaissent la classe Halifax mieux que n’importe quel autre constructeur. Nous sommes fiers de continuer à jouer notre rôle de centre d’excellence d’assistance en service de la classe Halifax, » a dit Kevin McCoy, Président d’Irving Shipbuilding.

Avant les PCS, les sept frégates de la classe Halifax de la côte est de la Marine royale canadienne sont venues au chantier naval de Halifax pour leur révision de mi-vie, comme le prévoit le programme de modernisation de la classe Halifax du gouvernement du Canada.

Les sept frégates révisées au chantier de Halix entre 2010 et 2016 – Halifax, Fredericton, Montréal, Charlottetown, St. John’s, Ville de Québec et Toronto – ont été construites dans les temps et en deçà de leur budget. 

En dehors de ses travaux de maintenance des navires de la classe Halifax, le chantier naval de Halifax construit six Navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique (NPEA) ainsi que 15 Navires de combat de surface canadiens (NCSC) sur les 25 prochaines années dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale du Canada. Le lancement du premier NPEA, le futur HMCS Harry DeWolf, est prévu pour le mois de septembre 2018.

Published:

Plus d'histoires