Le NCSM Margaret Brooke livré à la Marine royale canadienne aujourd'hui

15 JUILLET 2021

Le futur NCSM Margaret Brooke, le deuxième navire de patrouille extracôtier et de l'Arctique (NPEA) du Canada de la nouvelle classe DeWolf, est livré à la Marine royale canadienne

HALIFAX, N.-É. : Le futur NCSM Margaret Brooke, premier navire de combat canadien à porter le nom d'une femme, a été livré aujourd'hui lors d'une cérémonie à l'arsenal maritime royal canadien à Halifax. Le lieutenant-commandant Margaret Brooke, MBE, était une infirmière militaire de la Marine royale canadienne décorée pour sa bravoure pendant la Seconde Guerre mondiale. Le jour de son 100e anniversaire, Margaret Brooke a reçu un appel téléphonique l'informant que la deuxième NPEA du Canada serait nommée en son honneur, faisant d'elle la première personne vivante de l'histoire du Canada à se voir conférer cet honneur. Margaret Brooke est décédée à Victoria, en Colombie-Britannique, le 9 janvier 2016.

Le NCSM Margaret Brooke – le 1er navire de combat du Canada nommé en l'honneur d'une femme – livré à la Marine royale canadienne aujourd'hui.

Lors de son intervention à l'événement d'aujourd'hui, Kevin Mooney, président d'Irving Shipbuilding, a mis l'accent sur les personnes et les partenariats qui rendent tout cela possible. « Quel grand jour pour les constructeurs de navires au Canada ! La construction de navires exige un travail d'équipe entre de nombreuses organisations. Et l'organisation la plus importante est notre client - le ministère de la Défense nationale, et par extension, la Marine royale canadienne. » « Vous avez certainement entendu dire que le futur NCSM Margaret Brooke est le premier navire de combat de l'histoire de la Marine royale canadienne à porter le nom d'une femme, et je peux affirmer sans réserve que le futur NCSM Margaret Brooke ne serait pas ici devant vous aujourd'hui sans le travail acharné et le dévouement de nos coéquipières de Irving Shipbuilding. », a expliqué M. Mooney.

« Au Canada, les femmes représentent 4 % de la main-d'œuvre des métiers spécialisés, et aujourd'hui, chez Irving, les femmes représentent le double de ce chiffre, soit environ 8 %. Les femmes représentent également 26 % des employés non spécialisés de Irving. Toutes ces personnes jouent un rôle important dans la livraison des navires au Canada. En l'honneur de la contribution de toutes les femmes de Irving à l'étape que nous célébrons aujourd'hui, et en mémoire de Margaret Brooke, j'ai confié à notre infirmière en santé et bien-être - Tammy Gray - le pouvoir de signature pour la cérémonie d'aujourd'hui, soit la livraison du futur NCSM Margaret Brooke à la Marine », a poursuivi M. Mooney.

Aujourd'hui, Kevin Mooney, président d'Irving Shipbuilding, a remis le journal de bord officiel au commandant du NCSM Margaret Brooke, Nicole Robichaud.

Mooney a conclu ses remarques en rendant hommage à Zach Thomas, l'un des 12 étudiants qui ont été diplômés du premier programme Indigenous Pathways to Shipbuilding de l'entreprise en 2018. Zach fait partie de la Première Nation Sipekne'katik, en Nouvelle-Écosse. La famille de Zach a été directement touchée par les événements qui se sont produits au pensionnat Norway House au Manitoba et a joué un rôle important dans le Centre d'amitié Mi'kmaq ici à Halifax pendant environ 28 ans. Zach s'est porté volontaire pour être le mentor du deuxième groupe Indigenous Pathways, qui a officiellement débuté il y a quelques semaines. Ces futurs constructeurs de navires étaient présents à la cérémonie avec Zach.

« Au nom des 2 100 femmes et hommes de Irving Shipbuilding, je vous remercie de nous avoir accordé le privilège de nous joindre à vous aujourd'hui pour cette occasion historique. Bon vent et bonne mer au futur NCSM Margaret Brooke et à tous ceux qui naviguent à son bord. » a conclu M. Mooney.

Tammy Gray RN, infirmière en santé et mieux-être au chantier naval d'Halifax (à droite) se joint au contre-amiral Santarpia pour terminer la cérémonie de signature

Le navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA) de 6 615 tonnes, composé de 440 000 pièces, est le deuxième navire à être livré par Irving Shipbuilding dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Il fait partie de la classe DeWolf, qui est la plus moderne et la plus grande classe de navires jamais construite au Canada dans un ensemble de combat. Il s'agit également des plus gros navires de la Marine construits au Canada depuis plus de 50 ans. Les navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique du Canada sont connus sous le nom de classe Harry DeWolf, le NCSM Harry DeWolf étant le navire principal. Ainsi, pour la première fois en 111 ans d'histoire, la Marine royale du Canada nomme les navires d'une classe en l'honneur d'éminents militaires canadiens.

Le futur NCSM Margaret Brooke porte le numéro de coque 104 des Chantiers maritimes Halifax et le numéro de fanion 431 de la Marine royale canadienne. Le navire sera officiellement baptisé cet automne.

Le NCSM Margaret Brooke (au premier plan) quittant le chantier naval d'Halifax pour être livré au chantier naval de la Marine. Le futur NCSM Max Bernays (navire 432) est en arrière-plan et sera mis à l'eau cet automne.

Caractéristiques du futur NCSM Margaret Brooke :

  • Longueur : 103,6 mètres
  • Largeur : 19,0 mètres
  • Vitesse (eau libre) : 17 nœuds
  • Effectif : 65 membres d'équipage + 20 forces embarquées
  • Endurance : 120 jours
  • Portée : 6 800 milles nautiques à 14 nœuds
  • Puissance et propulsion diesel-électrique intégrées
  • Propulseur d'étrave pour manœuvrer et accoster sans l'aide d'un remorqueur
  • Gaillard d'avant/pont des chaînes fermé pour protéger les machines et le personnel du pont avant de l'environnement arctique
  • Stabilisateurs hydrodynamiques actifs rétractables pour la réduction du roulis
  • Capacité d'utiliser et de suspendre un CH-148 Cyclone ou un petit hélicoptère utilitaire

Faits saillants sur le futur NCSM Margaret Brooke (AOPV 431)

  • 440 000 pièces (et le moteur n'est qu'une pièce)
  • 300 000 mètres de câbles
  • 37 500 mètres de tuyaux
  • 2 800 tonnes d'acier de construction
  • 9 400 gallons de peinture
  • 5 500 articles pour les tests et les essais
  • 3 155 lumières
  • Première coupe d'acier : 25 août 2016
  • Quille posée : 29 mai 2017
  • Mise à l'eau : 10 novembre 2019

Livré : 15 juillet 2021

Kevin Mooney, président d'Irving Shipbuilding Inc. remet la plaque du constructeur au commandant Nicole Robichaud, commandant du NCSM Margaret Brooke
Published:

Lorsque vous construisez au Canada.

Vous investissez dans le Canada.

J’appuie la construction de navires à Halifax qui soutient l’économie et renforce l’industrie ici, et dans des collectivités partout à travers le Canada.

Rejoignez-nous pour demeurer au fait des actualités concernant la construction navale canadienne :

Demeurez au fait des actualités, y compris des événements, possibilités, informations sur l’industrie de la construction navale canadienne, campagnes de sensibilisation et communications connexes par le biais de bulletins, publications et autres communications électroniques d’Irving Shipbuilding Inc (ISI).

Suivez-nous sur les médias sociaux.