Les jeunes et les enseignants de la Nouvelle-Écosse découvrent les océans et les possibilités qui s’offrent dans la construction navale

Ce n’est pas tous les jours que des élèves de septième et huitième année discutent de flottabilité, stabilité ou de navigabilité. C’est pourtant ce qu’ont fait des centaines d’élèves, d’enseignants, d’innovateurs et d’adeptes de l’océan à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 23 novembre dernier, dans le cadre Our Ocean Playground, un forum destinés aux élèves et aux enseignants, leur permettant de mieux comprendre nos océans et les possibilités qu’ils offrent.

Des experts de l’industrie et du milieu universitaire ont guidé les élèves et les enseignants à travers des expériences pratiques et interactives visant à étudier la technologie, l’innovation et les possibilités liées à nos océans. Cet événement d’une journée a œuvré au renforcement d’un lien entre les élèves et le monde de l’océanographie, de l’aquaculture, des énergies renouvelables marines, de l’optique et de l’acoustique et bien sûr, de la construction navale et de la construction d’embarcations.

Soutenue par des organisations du secteur privé telles qu’Irving Shipbuilding, l’initiative Our Ocean Playground a été lancée par l’IORE (Institute for Ocean Research Enterprise), conjointement avec Big Data Alliance of Nova Scotia et le ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance (EECD)

« Nous souhaitons réellement aider les enseignants à intégrer les concepts océaniques dans les grandes notions autour desquelles ils conçoivent leurs cours. Nous les aidons également à transmettre le contexte régional qu’ils peuvent utiliser comme point d’ancrage » a déclaré le Dr Sherry Scully, directrice de l’apprentissage et du développement organisationnel de l’IORE. « La science et la technologie océaniques sont très intéressantes : elles contribuent à nos économies et à nos collectivités urbaines et rurales, et nous sommes tous liés à cette industrie, peu importe la distance à laquelle nous nous situons du littoral. Il est difficile de ne pas être impliqué dans des concepts qui relèvent d’une telle histoire régionale et qui revêtent une telle pertinence à l’heure actuelle. »

L’atelier sur la construction navale et la construction d’embarcations a abordé divers sujets tels que la flottabilité, la stabilité, la navigabilité et l’utilisation de matériaux spécifiques à certains navires. Les modèles de navires ont permis aux élèves de comprendre l’importance de l’utilisation de matériaux spécifiques pendant les phases de conception et de construction du navire.

« Pour développer une industrie de la marine et de la construction navale durable au Canada, nous devons commencer par former et travailler avec la main-d’œuvre de demain : nos jeunes », a déclaré Kevin McCoy, président d’Irving Shipbuilding. « C’est grâce à des initiatives comme Our Ocean Playground que les jeunes comprendront mieux les parcours de carrière qui s’offrent à eux et la façon dont ils peuvent se concentrer sur leurs études pour se préparer à ces opportunités. » Irving Shipbuilding soutient Our Ocean Playground dans le cadre de ses investissements dans le Marine People Partnership et le Centre d’excellence en construction navale d’Irving Shipbuilding au Nova Scotia Community College

                                                                                                                                                              24 novembre 2016


Published: