Annonce d’une nouvelle chaire d’Irving Shipbuilding dans la politique arctique pour StFX

L’Université Saint-Francis-Xavier, en collaboration avec Irving Shipbuilding Inc., souhaite annoncer l’établissement de sa nouvelle chaire d’Irving Shipbuilding en politique arctique attribuée au Dr Peter Kikkert pour le Mulroney Institute of Government de l’Université Saint-Francis-Xavier. 

Le Dr Kikkert mènera des recherches sur le rôle du Canada dans les questions de sécurité maritime mondiale, en mettant l’accent sur la région de l’Arctique et contribuera à renforcer l’industrie maritime au Canada. 

« Je suis très heureux de faire partie du Mulroney Institute of Government », a déclaré le Dr Peter Kikkert, titulaire de la chaire Irving Shipbuilding en politique arctique. « Cette institution est appelée à devenir un chef de file dans le domaine des politiques publiques et de la gouvernance et je suis ravi de faire partie de ce travail important et de partager et élargir mes recherches sur les questions de politique arctique et marine. »

Ses travaux de recherche viendront fortement appuyer ceux menés par le Dr Lajeunesse, titulaire de la chaire d’Irving Shipbuilding en sécurité maritime dans l’Arctique canadien de StFX, et ils formeront une excellente équipe.

Les recherches du Dr Kikkert portent sur la sécurité, la souveraineté, l’intendance ainsi que des questions juridiques internationales liées aux régions polaires. Ses travaux actuels et proposés en tant que titulaire de la chaire d’Irving Shipbuilding seront axés sur l’élaboration du Code polaire, l’évolution des systèmes de transport dans le Nord et l’amélioration des capacités locales en matière de recherche et de sauvetage ainsi que d’intervention d’urgence dans les collectivités du Nord.

« Nous sommes ravis de la nomination du Dr Peter Kikkert en tant que titulaire de la chaire d’Irving Shipbuilding en politique arctique », a souligné le Dr Richard Isnor, directeur intérimaire du Mulroney Institute of Government et vice-président associé, Recherche et études supérieures. « Ses travaux de recherche compléteront ceux du Dr Adam Lajeunesse, titulaire de la chaire d’Irving Shipbuilding en sécurité maritime dans l’Arctique canadien, qui a déjà grandement contribué aux efforts de recherche du Mulroney Institute pendant sa première année à StFX. Le Dr Kikkert et le Dr Lajeunesse sont des collaborateurs de recherche et j’espère qu’ils continueront de former une solide équipe en association avec d’autres chercheurs de tous les coins du pays et du monde entier. Le solide appui d’Irving Shipbuilding Inc. au titre de chacune de ces chaires de recherche a permis d’établir un pilier unique pour la recherche axée sur l’Arctique au Mulroney Institute of Government, qui contribuera à éclairer les politiques dans divers secteurs. »

Le Mulroney Institute of Government, qui a été créé en octobre 2016, sera le principal centre canadien d’enseignement et de recherche de premier cycle dans le domaine des politiques publiques et de la gouvernance. Le projet comprend une importante dotation de plus de 20 millions $ destinée à des chaires universitaires et à des bourses d’études pour les étudiants.

Irving Shipbuilding a fourni un financement à hauteur de 1 million $ pour deux chaires dans le cadre des engagements pris au titre de la proposition de valeur s’intégrant dans la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), un plan du Canada sur 30 ans visant à renouveler les flottes de la Marine royale du Canada et de la Garde côtière canadienne.

 « Irving Shipbuilding est fier d’accueillir le Dr Kikkert à St FX en tant que titulaire de la chaire de recherche d’Irving Shipbuilding », a déclaré Kevin McCoy, président d’Irving Shipbuilding. « Nous savons que les travaux entrepris par les deux chaires d’Irving Shipbuilding inspireront les étudiants et amélioreront les connaissances de l’industrie maritime canadienne en pleine croissance, tout en appuyant le mandat de la Stratégie nationale de la construction navale.

 En 2011, Irving Shipbuilding a été sélectionné par le gouvernement du Canada pour construire la future flotte de navires de combat du Canada et l’entreprise s’est engagée à investir 0,5 % de ses revenus contractuels dans l’établissement d’une industrie maritime durable dans l’ensemble du Canada Cela équivaut à près de 12,5 millions $ pour la construction de navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique, la première classe de navires en construction au chantier naval d’Irving Shipbuilding à Halifax, dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.

Published:

Plus d'histoires