Le gouvernement du Canada choisit un modèle pour les navires de combat canadiens

Les futurs navires de combat de la Marine royale canadienne seront conçus en fonction du modèle de type 26 de BAE Systems 

Dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, le gouvernement du Canada veille à ce que la Marine royale canadienne dispose des navires nécessaires pour s’acquitter de son important mandat, tout en créant d’importantes retombées économiques aux quatre coins du pays.

Aujourd’hui, l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité, annoncé que le gouvernement du Canada a officiellement sélectionné Lockheed Martin Canada pour la conception de 15 nouveaux navires de combat canadiens qui seront construits au chantier naval d’Irving Shipbuilding à Halifax.

La proposition retenue est fondée sur le navire de combat de type 26 du concepteur BAE Systems. Le  gouvernement du Canada et Irving Shipbuilding travailleront de concert avec Lockheed Martin Canada pour adapter la conception du navire aux exigences du Canada et intégrer les systèmes et équipements canadiens. Ces travaux de conception devraient durer de trois à quatre ans, et la construction devrait commencer au début des années 2020.

 La valeur du contrat initial conclu avec Irving Shipbuilding est évaluée à 185 millions de dollars (taxes incluses) et augmentera au fur et à mesure de la progression des travaux de conception, ce qui donnera lieu à d’importantes retombées pour l’économie canadienne. La Politique sur les retombées industrielles et technologiques s’appliquera à ce contrat, de sorte qu’un dollar soit réinjecté dans l’économie canadienne pour chaque dollar investi par le gouvernement dans ce projet.

 La Stratégie nationale de construction navale est un engagement à long terme envers la construction navale canadienne qui vise à relancer et à revigorer une industrie maritime de calibre mondial qui offre à la Marine royale canadienne et à la Garde côtière canadienne l’équipement dont elles ont besoin, qui appuie l’innovation technologique canadienne, qui crée des emplois stables bien rémunérés et qui favorise la prospérité économique des côtes et des voies navigables du Canada.

 Les contrats attribués jusqu’à maintenant dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale augmenteront le produit intérieur brut d’environ 10,9 milliards de dollars et permettront de créer ou de maintenir plus de 10 000 postes de 2012 à 2022.

« Notre gouvernement fournit à la Marine royale canadienne les navires dont elle a besoin pour accomplir son travail important visant à protéger la population canadienne. Ce processus d’approvisionnement visant l’achat de la future flotte de navires de combat canadiens a été mené d’une façon ouverte, équitable et transparente, et nous a permis d’obtenir le meilleur modèle de navire et la meilleure équipe de conception possible pour répondre à nos besoins pendant de nombreuses années. L’annonce d’aujourd’hui est un autre exemple de la manière dont la Stratégie nationale de construction navale permet d’appuyer l’emploi et la prospérité dans des collectivités partout aux pays, y compris ici à Halifax. »

L’honorable Carla Qualtrough
Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité 
« Grâce à la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, nous fournissons aux militaires canadiens l’équipement dont ils ont besoin pour effectuer leur travail important. La date d’aujourd’hui marque un événement important pour notre Marine royale canadienne puisque nous nous rapprochons de notre objectif visant à construire 15 futurs navires de combat. Ces navires de combat à la fine pointe de la technologie permettront à notre marine de surveiller et défendre nos eaux, ici, au pays, de nous aider à soutenir nos alliés internationaux et de protéger les Canadiens. »

L’honorable Harjit S. Sajjan
Ministre de la Défense nationale 
« Le projet des navires de combat canadiens correspond à l’un des plus grands processus d’approvisionnement de l’histoire du Canada. Conformément à la politique de notre gouvernement, Lockheed Martin Canada est tenu d’investir dans les entreprises et les travailleurs canadiens, ce qui créera davantage d’emplois et appuiera les travaux de recherche novateurs. Lorsque ces navires seront livrés, le Canada disposera d’une flotte navale plus forte et d’une industrie de la construction navale solide et compétente pour l’appuyer. »

L’honorable Navdeep Bains
Ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique
« Nous sommes fiers d’avoir été choisis en tant qu’entrepreneur et constructeur principal des nouveaux navires de combat canadiens et de poursuivre notre tradition de fournisseur de navires modernes de fabrication canadienne pour les hommes et les femmes de la Marine royale canadienne, navires dont ils ont besoin pour servir et protéger les intérêts du Canada. L'attribution de ce contrat témoigne de la confiance que le gouvernement du Canada accorde à nos constructeurs de navires, qui travaillent aujourd’hui assidument à la construction des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique de la Marine royale canadienne. Nous avons hâte de travailler avec Lockheed Martin Canada et BAE Systems pour finaliser la conception et commencer à construire le premier navire de combat canadien au début des années 2020. »

Kevin McCoy,  Président, Irving Shipbuilding
« Ce contrat valide notre capacité canadienne. Notre équipe a l’honneur de savoir que nous avons offert la bonne solution pour le Canada et avons démontré notre capacité de bien travailler dans le cadre de programmes complexes de défense. Lockheed Martin Canada est prête à continuer à agir à titre d’intégrateur crédible de systèmes de combat, comme nous le faisons depuis plus de trois décennies, en exploitant l’innovation et le talent ici au Canada, ce qui permettra de générer des avantages économiques sans précédent pour le Canada. »

Gary Fudge
Vice-président et directeur général, Lockheed Martin Canada, Système rotatif et système de mission

Les faits en bref

  • Le projet des navires de combat canadiens est le projet d’approvisionnement le plus important et le plus complexe jamais entrepris par le gouvernement du Canada, avec un budget total estimatif se chiffrant de 56 à 60 milliards de dollars.
  • Les navires remplaceront les frégates de la classe Halifax et les destroyers de la classe Iroquois, qui sont désormais hors service. Ainsi, la Marine royale canadienne disposera de navires modernes et aptes pour surveiller et défendre les eaux canadiennes, afin de continuer à contribuer aux opérations navales internationales pour les décennies à venir et de déployer rapidement des forces maritimes crédibles partout dans le monde, à court préavis.
  • L’ensemble du processus d’approvisionnement a été supervisé par un surveillant de l’équité indépendant. Les rapports sont accessibles en ligne.
  • La soumission respectait toutes les exigences de conformité obligatoires du Canada et a satisfait aux critères du processus de diligence raisonnable.
  • Les travaux de construction des navires de combat canadiens devraient commencer au début des années 2020.
  • La proposition de Lockheed Martin Canada vise le recours aux services de BAE Systems, de CAE, de L3 Technologies, de MDA et d’Ultra Electronics Maritime Systems. 

Source: https://www.canada.ca/fr/servi...

Published:

Plus d'histoires