IRCO Automation connaît un succès mondial grâce à la Stratégie nationale de construction navale et au programme RIT

L’industrie mondiale de la défense peut paraître complexe. Voyez par exemple comment l’engagement de longue durée d’une société de défense d’envergure mondiale envers le programme canadien de Retombées Industrielles et Technologiques (RIT) et son contrat de fourniture de systèmes de mitrailleuses pour les Navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique de la Marine royale canadienne aboutissent à la contribution par une petite entreprise canadienne de tubes lance-missiles pour la construction des sous-marins de classe Virginia de la Marine des États-Unis.

IRCO Automation, une petite entreprise basée en Ontario, a été choisie par BAE Systems pour concevoir, fabriquer et installer une ligne complète de systèmes mécanisés de soudage et de positionnement pour aider à fabriquer des tubes lance-missiles pour les sous-marins de classe Virginia de la Marine des États-Unis, nouveau pilier des forces sous-marines des États-Unis.

Mais ce contrat est la conséquence du choix par Irving Shipbuilding de BAE Systems pour la fourniture de son canon Mk 38 25 mm sur tous les navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique que l’on construit actuellement pour la Marine royale canadienne au chantier naval de Halifax, et du programme canadien de Retombées industrielles et technologiques (RIT), qui permet de nous assurer que 100 % de la valeur des contrats de défense importants comme ceux-ci qui sont conclus dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale est dépensée au Canada.

Grâce à la politique canadienne RIT, quand des travaux de BAE portant sur les navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique sont effectués en dehors du Canada, l’entreprise doit identifier de nouvelles possibilités de valeur pour les organisations canadiennes, comme le contrat avec IRCO. 

Ayant son siège social à Burlington, Ontario, et un deuxième site à Hamilton, IRCO conçoit, développe et fabrique des solutions intégrées d'automatisation de soudage et des produits de positionnement des pièces à souder qui permettent d’améliorer la qualité et l’efficacité dans l'industrie lourde.

IRCO a créé plusieurs nouveaux postes à temps plein en raison de son contrat avec BAE Systems, ainsi que des possibilités de services contractuels pour les entreprises locales.

Impressionnée par les capacités d'IRCO, BAE Systems a depuis engagé l'entreprise pour les besoins d’un autre programme de défense dans le cadre du programme RIT, créant ainsi de nouvelles possibilités d’emplois durables et qualifiés pour les Canadiens. IRCO a des clients dans le monde entier, et son travail avec BAE va aider l’entreprise à élargir son équipe et à renforcer ses capacités d’exportation et d'expansion. « La Stratégie nationale de construction navale est une occasion précieuse pour les entreprises basées au Canada cherchant à conclure des contrats à l’intérieur et l'extérieur du Canada. Le programme RIT offre aux PME canadiennes comme nous-mêmes la possibilité de mettre en valeur notre expertise et nos capacités uniques afin de travailler avec des sociétés internationales majeures comme les entrepreneurs principaux de la Stratégie nationale de construction navale, », a dit Hubert Bethlehem, Président d’IRCO Automation.

 Grâce à la Stratégie nationale de construction navale, Irving Shipbuilding a engagé plus de 2,1 milliards de dollars de dépenses auprès de 300 organisations canadiennes, dont plus de 675 millions de dollars en Ontario. Aujourd'hui, plus de 1 900 constructeurs de navires sont en train de construire les trois premiers des six navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique au chantier naval de Halifax. Le premier navire de patrouille extracôtier et de l'Arctique, le NCSM Harry DeWolf, a été lancé le 15 septembre 2018. 

Published:

Plus d'histoires