Des recherches sur l’impact environnemental des industries marines extracôtières

Le financement de 113 228 $ octroyé par le réseau MEOPAR (Marine Environmental Observation Prediction and Response) et Irving Shipbuilding au Dr Casey Hubert vise à collecter et à étudier l’information génétique de microbes marins au large des côtes de la Nouvelle-Écosse.

Les données recueillies par le Dr Hubert et son équipe serviront à créer un profit détaillé de la population des microbes marins des côtes de la Nouvelle-Écosse. Cette étude fournira une « base » que les industries maritimes extracôtières pourront utiliser à l’avenir pour surveiller leur impact sur l’environnement, en identifiant, notamment, les fuites et d’autres sources de contamination. Le potentiel de la Nouvelle-Écosse en matière de pétrole marin retient actuellement l’attention du secteur pétrolier et gazier, ce qui rend la mise en œuvre de ce projet particulièrement pertinente.

Le monde microbien, qui constitue la base de la chaîne alimentaire marine, est particulièrement sensible et réceptif aux modifications chimiques mineures dans le milieu marin. En conséquence, les scientifiques peuvent utiliser des informations sur la diversité de la population des microbes de l’océan pour évaluer la gravité et l’impact d’une contamination marine, telle qu’un déversement de pétrole, par rapport aux conditions naturelles initiales.

« Une des priorités d’Irving Shipbuilding dans le cadre de la Stratégie d’approvisionnement en matière de construction navale vise à garantir que le Canada possède une industrie marine durable et dynamique » a déclaré Kevin McCoy, président d’Irving Shipbuilding. « Nous sommes fiers de travailler aux côtés de MEOPAR pour soutenir des travaux de recherche de pointe à travers le pays pouvant contribuer à atteindre cet objectif ».

Le financement d’Irving Shipbuilding est conforme à son obligation de proposition de valeur au titre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale, dans le cadre de laquelle la société s’est engagée à effectuer des dépenses à hauteur de 0,5 % de ses revenus issus de contrat en faveur de l’établissement d’une industrie marine durable au Canada.

Au total, Irving Shipbuilding finance neuf chercheurs principaux menant les projets sont basés dans six universités canadiennes : l’Université de Victoria, l’Université d’Ottawa, l’Université de l'Île-du-Prince-Édouard, l’Université Memorial de Terre-Neuve, l’Université de Calgary et l’Université Dalhousie. Les projets impliqueront 48 organisations partenaires (dont 27 contribuent financièrement au projet) et ils permettront de créer 57 postes de recherche réservés aux étudiants et aux nouveaux diplômés au sein de 12 universités à travers le Canada.

Pour en savoir plus sur le financement conjoint de MEOPAR ET Irving Shipbuilding au profit de la recherche océanique au Canada.

À propos de MEOPAR

Le réseau MEOPAR (Marine Environmental Observation Prediction and Response) renforce la capacité du Canada en matière d’anticipation et de réaction aux risques d’origine marine. Fondé en 2012 par le biais du programme fédéral des réseaux de centre d’excellence, MEOPAR finance des travaux de recherche universitaires interdisciplinaires, forme un personnel hautement qualifié, doté d’une expertise en risque maritime et relie la recherche universitaire et la technologie à des partenaires nationaux et internationaux, au gouvernement, à l’industrie et au secteur public. Pour obtenir de plus amples informations, veuillez consulter le site : www.meopar.ca.

À propos d’Irving Shipbuilding Inc

Irving Shipbuilding Inc. (ISI) fait partie du Groupe d’entreprises de J.D. Irving, Limited. Sélectionné en 2011 pour être le constructeur de navires de combat du Canada, dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale basée sur le mérite, le chantier naval de Halifax, qui est le site principal de la société, en est aux premiers stades d’un programme de construction navale militaire de 30 ans. Sa modernisation s’élevant à 350 millions $ qui a récemment pris fin en fait le chantier naval le plus moderne de l’Amérique du Nord. Actuellement, nous construisons la prochaine génération de navires de combat pour le Canada et notre main-d’œuvre continue de se renforcer.

Intéressé par une carrière auprès d’Irving Shipbuliding? 

Published:

Plus d'histoires