Annonce du processus concurrentiel visant la sélection du plan des navires de combat canadiens

L’honorable Judy M. Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, l’honorable Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale et l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, ont aujourd’hui annoncé que les entreprises préqualifiées sont invitées à soumettre leurs propositions pour le plan de conception des navires de combat canadiens. La demande de propositions a été publiée par Irving Shipbuilding Inc, l’entrepreneur principal du gouvernement pour ce projet.

Pour plus d'informations, visitez http://nouvelles.gc.ca/web/article-fr.do?mthd=index&crtr.page=1&nid=1143299&_ga=1.3140080.1188992193.1452264439

Faits en bref

  1. Le projet des navires de combat canadiens remplacera les frégates et les destroyers vieillissants du Canada.Un maximum de 15 navires seront construits après l’achèvement des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique au début des années 2020.
  2. Les navires de combat canadiens seront le principal composant de combat de surface naval du Canada. La capacité de guerre et la polyvalence inhérentes de la flotte, utilisée seule ou dans un groupe opérationnel canadien ou allié, permettront un déploiement rapide à court préavis partout dans le monde.
  3. La Politique des retombées industrielles et technologiques s’appliquera à ce projet et exigera du soumissionnaire retenu qu’il investisse au Canada une somme équivalant à la totalité de la valeur du contrat qui lui est attribué. Au minimum 10 % de cette somme devront être réservés à des petites et moyennes entreprises canadiennes.
  4. La proposition de valeur, laquelle comprend l’engagement des soumissionnaires d’investir au Canada, sera évaluée lors du processus de sélection. Les retombées en seront nombreuses : emplois de qualité pour les sociétés canadiennes, débouchés pour les fournisseurs canadiens au-delà du projet et des investissements en recherche et développement ainsi qu’en fabrication de pointe. Il y aura également de nouvelles possibilités d’exportation pour les entreprises canadiennes.     
  5. Le projet des navires de combat canadiens et celui des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique créeront 2 400 emplois directs dans le domaine de la construction navale à Halifax et de nombreux milliers d’autres partout au pays en sous-traitance.
  6. Le premier navire de combat canadien devrait être livré au milieu des années 2020.
Published: